Notre séjour à la Presqu’île de Giens et notre découverte colorée de Hyères dans le Var

Nous avons mis un peu de temps pour l’écrire mais ça y est il est prêt…. Tadam… voici notre article sur notre séjour à la Presqu’île de Giens et notre découverte de la Ville de Hyères. 

Nous nous rendons souvent dans le sud de la France et ce coin de la Côte d’Azur nous plait tout particulièrement pour son côté naturel et préservé. Bon bien sûr on n’échappe pas au monde mais nous n’avons pas l’impression d’être serrés comme des sardines pour se baigner et se balader.

village hyeres5 copie.jpg
Tour des Templiers, Hyères – Photo ©ET

#1 – Partir à la découverte de Hyères :

Nous avons vraiment aimé nous balader et partir à la découverte de la ville. Les couleurs des bâtiments, la beauté des fleurs et le soleil nous ont fait voyager.

Nous nous sommes garés au niveau du parking de la Place Georges Clemenceau à Hyères (parking payant) et nous sommes directement rentrés dans les rues de la vieille ville.

Nous avons suivi les indications touristiques pour découvrir les différents monuments. Il faut le dire les indications sont très pratiques car très bien faites !

La tour des Templiers :

C’est la tour que vous pouvez voir sur la première photo de l’article. C’est la seule trace qu’il reste du passage des Templiers dans la ville. Elle avait deux fonctions. Au rez-de-chaussée c’est une chapelle et en haut elle servait de salle de garde.

Les rues de Hyères :

Rues de Hyères vacances été Var      Rues de Hyères vacances été Var

Hyères est une ville médiévale. Elle est donc composée de ruelles étroites, le plus souvent pavées. C’est agréable de s’y promener car nous avons trouvé de la fraîcheur, même en plein midi ! et ça il faut le dire, ça n’a pas de prix 🙂

Le Parc Saint-Clair

Cet endroit, qui appartient désormais à la ville, était le lieu de résidence Edith Warthon, romancière américaine. La bâtisse est entourée d’un jardin botanique où sont présentes différentes plantes d’Amérique du Sud et d’Australie.

Parc Saint-Clair à Hyères, var
Le Parc Saint-Clair, Hyères – Photo ©ET

Le vieux château :

On est monté tout en haut de la colline du Castéou là où se situe le Château qui domine l’ensemble de la ville. Rien que pour la vue, on est pas déçu d’être venu !!

Château de Hyères en haut de la colline de Castéou, var
Vieux Château, Hyères – Photo ©ET

Au départ cet endroit n’était qu’une petite forteresse mais au 13ème siècle le Comte de Provence a voulu affirmer son pouvoir et il a construit ce château qui fut l’une des place forte la plus importante de la région. Il reste de ce château uniquement quelques ruines car Louis XIII l’a fait démanteler en 1620.

Château de Hyères en haut de la colline de Castéou, var
Vieux Château, Hyères – Photo ©ET

Vue panoramique sur la Ville de Hyères :

Vous avez envie de voir ce que ça donne la vue depuis le Château ? On a fait cette petite vidéo pour que vous le voyiez comme si vous y étiez !

A la découverte de la Presqu’île de Giens par le sentier du Littoral :

Notre parcours sur le chemin du littoral a été restreint à cause des risques d’incendies mais nous avons quand même fait une bonne balade à la découverte du village de Giens, de la Tour Fondue et des nombreuses criques de la Presqu’île.

Le chemin est très bien balisé même si il faut parfois contourner des restaurants. Plus que des mots nous avons décidé de vous faire découvrir ce parcours à l’aide d’une vidéo.
C’est la première vidéo que nous réalisons pour le blog, on espère que vous serez indulgents et n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires 😉

Comment échapper à la pétanque, sport national dans la région ?

Il faut être franc…. Nous n’y avons pas échappé ! Nous avons fait des parties serrées et pour éviter tout souci nous ne dirons pas qui a gagné 😉

petanque dans le sud de la france

Et alors on a aimé notre séjour à la presqu’île de Giens et à Hyères ?

bloggif_598f21da4e90c.gif

Oui oui oui !! Cet endroit nous a vraiment séduit. Si on devait faire une liste de ce qui nous a plu on écrirait dedans : le soleil, la nature (c’est un endroit protégé, Parc national de Port-Cros), l’eau transparente, la sympathie et la tranquillité des gens, le calme, l’histoire de la ville… La presqu’île de Giens n’est pas seulement un endroit où l’on se baigne. Il y a des activités pour tous les goûts et pour tous les âges.

Retrouvez plus d’infos :

Le site de l’office de tourisme de Hyères : Office de tourisme Hyeres

Comme d’habitude n’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux et à nous laisser des commentaires 😉

Le ciel bleu, le soleil et la mer à Giens

Etant venue dans cette région plus jeune avec mes parents, j’ai fais découvrir à Romain ce petit coin de paradis sur la côte d’azur.  Il est également tombé amoureux de ces eaux turquoises dans lesquelles nous pouvons observer les poissons et par le côté sauvage de cet endroit.

  • Où ça se situe ? :   trajet Lyon – Giens : 3h59

carte-lyon-giens

DSC_0175_01.jpgVue depuis la presqu’ile de Giens- Nous apercevons Carqueiranne et Hyères au loin à droite

  • Le logement : De nombreux particuliers louent des appartements ou maisons à la semaine. Bien sur il y en a pour tous les prix et tous les goûts. Nous aimons être indépendants et si possible au calme loin de la foule de la côte d’azur. Nous sommes passés par le site le bon coin et avons choisi un petit cabanon de pêcheurs (chemin de l’Agriotier). Nous recommandons vivement cet endroit qui vous permet de vous retrouver au milieu de la pinède.
  • Les activités :

– Partir à la découverte d’une crique : La plus belle que nous ayons est trouvée est la Plage des Darboussières.

darbou.jpg
Plage de la Darboussière

darbou2.jpg
Plage de la Darboussière

C’est ici que nous avons pris nos palmes et tubas pour partir à la découverte des fonds marins. Nous sommes restés longtemps à nous émerveiller en suivant une seiche, des sars et des daurades. Cette petite plage convient également très bien au enfants qui peuvent barboter tranquillement au bord. Petit conseil : il faut arriver tôt sur la plage pour profiter du calme et pouvoir poser ses affaires ! 🙂

– faire une balade en canoe : Cela permet de contourner la presqu’ile de Giens de manière un peu sportive car oui le canoe sur la mer demande bien plus d’efforts que sur une rivière ou lac. Nous avons loué nos canoes à La petite Flotille . Malheureusement nous sommes tombés un jour de vent et les vagues m’ont donné le mal de mer…

canoe.jpg

– le chemin du littoral : ce chemin fait tout le tour de la presqu’ile. Attention il faut avoir de bonnes chaussures, prévoir de l’eau et se prémunir de la chaleur (crème solaire…). Nous n’avons fait qu’une portion du chemin : Port de la Madrague – Plage de la  Darboussière 7km.

Nous sommes partis du petit port de la Madrague et avons suivis le sentier longeant des criques et le bord de falaises.

Nous sommes passés par le Pain de Sucre, la Pointe des Chevaliers puis la Calanque du Blé. C’est à cet endroit que le vent souffle le plus fort et donne une forme penchée aux arbres.

Puis nous arrivons à la Pointe des Salis où se dressent des ruines.

litoral 5.jpg

litoral 6.jpg

Puis nous avons grimpé jusqu’à la pointe de Rabat. C’est sans doute la partie la plus difficile du parcours car la pente est raide. Nous avons continué jusqu’à la Pointe Escampo, La Pointe de Pignet, la Pointe de la Galère et enfin la plage des Darboussières. Puis un petit chemin ramène au port de La Madrague.

Ce fut une semaine mêlant farniente, sport et découverte.