Etant venue dans cette région plus jeune avec mes parents, j’ai fais découvrir à Romain ce petit coin de paradis sur la côte d’azur.  Il est également tombé amoureux de ces eaux turquoises dans lesquelles nous pouvons observer les poissons et par le côté sauvage de cet endroit.

  • Où ça se situe ? :   trajet Lyon – Giens : 3h59

carte-lyon-giens

DSC_0175_01.jpgVue depuis la presqu’ile de Giens- Nous apercevons Carqueiranne et Hyères au loin à droite

  • Le logement : De nombreux particuliers louent des appartements ou maisons à la semaine. Bien sur il y en a pour tous les prix et tous les goûts. Nous aimons être indépendants et si possible au calme loin de la foule de la côte d’azur. Nous sommes passés par le site le bon coin et avons choisi un petit cabanon de pêcheurs (chemin de l’Agriotier). Nous recommandons vivement cet endroit qui vous permet de vous retrouver au milieu de la pinède.
  • Les activités :

– Partir à la découverte d’une crique : La plus belle que nous ayons est trouvée est la Plage des Darboussières.

darbou.jpg
Plage de la Darboussière

darbou2.jpg
Plage de la Darboussière

C’est ici que nous avons pris nos palmes et tubas pour partir à la découverte des fonds marins. Nous sommes restés longtemps à nous émerveiller en suivant une seiche, des sars et des daurades. Cette petite plage convient également très bien au enfants qui peuvent barboter tranquillement au bord. Petit conseil : il faut arriver tôt sur la plage pour profiter du calme et pouvoir poser ses affaires ! 🙂

– faire une balade en canoe : Cela permet de contourner la presqu’ile de Giens de manière un peu sportive car oui le canoe sur la mer demande bien plus d’efforts que sur une rivière ou lac. Nous avons loué nos canoes à La petite Flotille . Malheureusement nous sommes tombés un jour de vent et les vagues m’ont donné le mal de mer…

canoe.jpg

– le chemin du littoral : ce chemin fait tout le tour de la presqu’ile. Attention il faut avoir de bonnes chaussures, prévoir de l’eau et se prémunir de la chaleur (crème solaire…). Nous n’avons fait qu’une portion du chemin : Port de la Madrague – Plage de la  Darboussière 7km.

Nous sommes partis du petit port de la Madrague et avons suivis le sentier longeant des criques et le bord de falaises.

Nous sommes passés par le Pain de Sucre, la Pointe des Chevaliers puis la Calanque du Blé. C’est à cet endroit que le vent souffle le plus fort et donne une forme penchée aux arbres.

Puis nous arrivons à la Pointe des Salis où se dressent des ruines.

litoral 5.jpg

litoral 6.jpg

Puis nous avons grimpé jusqu’à la pointe de Rabat. C’est sans doute la partie la plus difficile du parcours car la pente est raide. Nous avons continué jusqu’à la Pointe Escampo, La Pointe de Pignet, la Pointe de la Galère et enfin la plage des Darboussières. Puis un petit chemin ramène au port de La Madrague.

Ce fut une semaine mêlant farniente, sport et découverte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s